27 octobre 2021
Gilbert Landry, le maître du derby
Par: Annie Gagnon

Gilbert Landry pose fièrement avec les trophées qu’il a remportés au cours du dernier été.

Intensité et passion décrivent très bien l’implication de Gilbert Landry en derby de démolition. Une fois de plus, la saison 2021 aura été fructueuse pour le pilote automobile d’Acton Vale, qui a cumulé les premières places tout au long de l’été.

 

Publicité
Activer le son

La réputation du # 18 n’est plus à faire sur les pistes de derby de démolition québécoises.

Les concurrents connaissent bien celui que l’on surnomme « Crinker » puisqu’il ravit régulièrement les grands honneurs des courses auxquelles il participe.

Cet été, seulement quatre événements ont eu lieu en raison des restrictions émises par la santé publique, soit les deux derbys de Saint-Marcel ainsi que ceux de Saint-Hyacinthe et de Napierville.

« Plusieurs grosses compétitions n’ont pas eu lieu et nous avons eu plein de restrictions. Je me suis présenté aux courses avec plusieurs véhicules. Par exemple, à Saint-Marcel, j’avais trois véhicules. C’est très exigeant et ça demande une super équipe de réparations. J’ai fait courir en tout dix véhcules et j‘ai récolté une bonne part des trophées. Une fois de plus, c’est mission accomplie pour notre équipe », mentionne Gilbert Landry.

Saison 2022

Gilbert Landry a de beaux projets pour la saison 2022. Si tout se passe bien, le pilote prendra d’assaut la province voisine en prenant part à un derby à Toronto, en classe « gros pick up ».

« Les derbys de démolition sont différents des nôtres en Ontario. Avant de nous lancer dans cette aventure, on veut s’assurer de bien comprendre les règlements et de savoir ce que nous pouvons faire sur le camion. Lorsque cette partie sera réglée, je vais voir quels derbys je pourrai faire selon les dates des événements et je regarderai pour me trouver des commanditaires », conclut le maître du derby.

 

image