15 novembre 2018
Donner au suivant
Geneviève David partage sa passion
Par: Annie Gagnon

Lors de leur première et seule sortie officielle à la Coupe Défi Atlantique, les protégées de Geneviève David ont été impeccables en obtenant une fiche parfaite de cinq victoires, pour mériter la médaille d’or.

Geneviève David a longuement arboré le « C » sur son chandail alors qu’elle portait l’uniforme des Aigles Bleues de l’Université de Moncton. Les années ont passé, mais la passion du hockey a continué de faire son chemin dans la vie de la défenseuse. Ses habiletés et son éthique de travail lui valent maintenant de redonner ce qu’elle a reçu, en devenant entraîneure-adjointe pour une équipe universitaire et entraîneure-chef de la formation féminine U16 du Nouveau-Brunswick.

Il y a déjà plusieurs années que Geneviève David a adopté le Nouveau-Brunswick. La jeune femme a fréquenté l’Université de Moncton où, en plus d’obtenir son baccalauréat en travail social, elle s’est démarquée avec la formation féminine les Aigles Bleues.

Unifiant ses deux passions, la jeune femme est maintenant devenue entraîneure-adjointe des Tommies, l’équipe de hockey féminine de l’Université Saint-Thomas de Frédéricton, en plus d’avoir un travail à temps plein comme travailleuse sociale.

« C’est ma première année avec l’équipe. Je suis en charge des défenseurs. Présentement, l’équipe occupe le premier rang du classement général avec une fiche de huit victoires et deux défaites. Nous visons une participation aux Championnats nationaux », dit-elle.

Équipe du Nouveau-Brunswick

En devenant entraîneure-chef de la formation féminine U16 du Nouveau-Brunswick, Geneviève entreprend un long processus qui, souhaite-t-elle, la mènera vers de plus hauts sommets, soit une participation aux Championnats canadiens en tant qu’entraîneure-chef de l’équipe Atlantique.

« Le U16 est une équipe provinciale. Le premier camp a eu lieu en avril 2018 avec environ 80 joueuses. Nous avons alors sélectionné notre top 40 qui a été invité au camp d’été d’une semaine. À la suite de ce camp, nous avons formé notre équipe finale de 20 joueuses avec qui nous avons pris part à la Coupe Défi Atlantique. C’est la seule compétition que nous disputons et je suis très fière que ma jeune équipe ait pu enregistrer un parcours parfait. L’an prochain, j’aimerais obtenir le poste d’entraîneur-chef des U18 afin de prendre part à nouveau à la Coupe Défi Atlantique. Pour y arriver, je dois postuler auprès d’Hockey Nouveau-Brunswick qui prendra la décision. Mon but ultime est de grimper les échelons pour occuper le poste d’entraîneure-chef de l’équipe du Nouveau-Brunswick en 2023, aux Jeux du Canada », conclut-elle.

image