10 janvier 2020
Chronique littéraire de Frédéricke Dorais
Frissons garantis avec Patrick Sénécal
Par: La Pensée de Bagot

Frédéricke Dorais

Chaque année, lorsque nous approchons les mois d’octobre et de novembre, notre maître de l’horreur québécois offre une nouvelle histoire aux frissons garantis à ses lecteurs.

Patrick Senécal n’a plus à faire sa place dans le monde de l’horreur, avec plus de dix livres à succès dans son répertoire. Certains ont même été adaptés au cinéma (dont Les sept jours du talion ou encore 5150 Rue Des Ormes), créant autant d’angoisse que la propre plume de l’auteur.

Je dois dire que son tout dernier livre, Ceux de là-bas, ne fait pas exception au genre que Senécal a dans l’habitude de nous proposer. Sans s’éloigner de l’essence même de l’auteur, cet ouvrage aborder tout de même un thème différent, moins « malsain » que ceux que nous sommes habitués de voir dans ses autres livres.

Dans ce roman, on parle de la mort, plus particulièrement la peur de la mort et de l’inconnu. Patrick Senécal touche au plus profond de nous en prenant d’assaut ce sujet qui rend anxieux la plupart des gens. Il vient titiller nos croyances en nous hypnotisant – c’est le mot juste – avec son écriture percutante et si descriptive, sans censure.

Nous suivons l’histoire de Victor, un psychologue au Cégep de Drummondville dans la cinquantaine, qui a une peur bleue de la mort. Il se pose sans cesse des questions et s’inquiète pour ses proches ayant déjà traversé de l’autre côté.
Ayant perdu sa femme quelques années plus tôt dans un terrible accident, Victor peine à faire son deuil.

Après avoir rendu service à l’un de ses voisins, Victor se fait offrir une paire de billets pour le spectacle d’hypnose de Crypto, un nouveau venu dans le domaine qui n’a rien à voir avec les Messmer de ce monde. Victor sera confronté au tout nouveau numéro de l’hypnotiseur, qui ne tournera pas comme prévu…

Sans équivoque, j’adore le « trash » habituel de Patrick Senécal, mais ce livre a quelque chose de particulier et de très différent. Un côté fantastique qui se rapproche du réel.

Les personnages de l’auteur sont toujours troublés psychologiquement d’une certaine façon. Dans Ceux de là-bas, plus Victor progresse dans l’intrigue, plus il devient tourmenté, en détresse. Un tour de force de Senécal qui nous invite à nous imprégner des propres craintes de son personnage comme jamais auparavant.

Ce livre est sans doute l’un de mes favoris du maître de l’horreur. La structure de l’histoire, les avancées et les descriptions ajoutent certainement un best-seller à la liste déjà bien garnie de l’auteur.

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce thriller fantastique qui, en plus de plaire aux fans inconditionnels de Senécal, atteindra probablement un tout autre lectorat. C’est un monde sombre auquel nous sommes invités et j’espère que vous vous laisserez tenter.

image