17 juin 2020
Éclosion de COVID-19 chez Toxi-co-gîtes
Par: Alain Bérubé

MISE À JOUR DE LA SANTÉ PUBLIQUE:

La présente vise à apporter des précisions à l’article paru dans l’hebdomadaire La Pensée ce 17 juin 2020. Cet article déclarait, avec raison, qu’il y avait alors 14 cas confirmés par test de laboratoire ou par lien épidémiologique au centre de traitement en dépendances Toxi-co-gîtes à Upton. Il est important de mentionner que seulement 5 cas (1 résident, 4 employés) ont été confirmés par test de laboratoire à ce jour.

Les 9 autres cas par lien épidémiologique représentent des personnes ayant des symptômes associés à la COVID-19 (toux, fièvre, difficulté respiratoire, perte d’odorat), sans toutefois présenter un test de dépistage positif. Cette donnée peut varier d’un jour à l’autre et sert à l’intervention en santé publique. D’autres conditions de santé peuvent causer de tels symptômes. L’ensemble de ces personnes ont été dépistées les 15 ou 16 juin et toutes ont reçu un résultat de laboratoire négatif. Ainsi, nous pouvons affirmer qu’à ce jour, il y a seulement 5 cas confirmés par laboratoire au centre de traitement en dépendances Toxi-co-gîtes.

***

 

 

 

Le centre de traitement en dépendances Toxi-co-gîtes, situé à Upton, a vécu récemment une éclosion de COVID-19.

Publicité
Activer le son

À la suite du dépistage massif du 11 juin et des enquêtes de la Direction de santé publique de la Montérégie, 14 cas ont été confirmés par test de laboratoire ou par lien épidémiologique, soit neuf résidents et cinq employés.

La Direction de santé publique de la Montérégie indique que tous les cas sont en isolement, avec des cohortes de deux à trois personnes par chambre. Deux personnes ont été isolées à la Siesta, un hôtel de Longueuil utilisé durant la pandémie.

« Le milieu met actuellement en place les différentes recommandations et mesures préventives nécessaires », assure Chantal Vallée. agente aux communications pour la Direction de santé publique de la Montérégie.

image