23 octobre 2019
Président de la LHSAAAQ
Dominic Lussier, un bel exemple de versatilité
Par: Annie Gagnon

Le 29 août, Dominic Lussier a obtenu la confiance de tous les gouverneurs de la LHSAAAQ qui l’ont officiellement nommé président.

Passionné de sports et de statistiques, Dominic Lussier est impliqué dans le monde du hockey et du baseball depuis plusieurs années. En plus de porter plusieurs chapeaux au sein de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), le Valois d’origine a franchi une étape de plus au sein de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ), en délaissant son poste de relationniste pour celui de président.

Voix des Castors d’Acton Vale depuis 13 ans, Dominic a ajouté une nouvelle corde à son arc en devenant le relationniste de la LBMQ, un poste qu’il a occupé avec brio tout au long de la dernière saison.

« J’avais déjà appliqué sur ce poste sans avoir obtenu l’emploi. Lorsque Samuel (Préfontaine) a laissé le poste vacant, j’ai décidé de tenter de nouveau ma chance. En fait, j’ai voulu jadis entreprendre des cours en communication, mais je n’ai jamais été au bout de ce rêve. Ce poste de relationniste me permet donc de m’amuser avec l’écriture sans que ça devienne une ambition de carrière », explique le Maskoutain d’adoption.

Un bénévole hors pair

L’implication de Dominic Lussier dans le monde du sport ne date pas d’hier. Tout jeune, il a suivi les traces deson père, un Valois fort engagé dansla communauté.

À l’adolescence, il a commencé à donner de son temps au Tournoi midget d’Acton Vale et au défunt Tournoi de baseball pee-wee d’Acton Vale. Par la suite, il est devenu officiel au hockey et au baseball avantde devenir entraîneur à divers niveaux. Au-delà de sa passion pour ces sports, son goût d’apprendre et d’en savoir plus lui a permis de bien comprendre les subtilités de ces disciplines sportives.

« Les livres de règlements d’arbitres, autant au hockey qu’au baseball, ont longtemps été mes lectures de chevet. J’ai le besoin de bien comprendre quelque chose avant de le mettre en pratique. Je me suis intéressé à toute la mécanique derrière le sport. Ça aide quand tu dois faire appliquer les règlements », dit-il.

LHSAAAQ

Dominic a fait son entrée dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec lorsque Michel Dorais, alors président, l’a approché pour devenir registraire de cette organisation.

Ne faisant rien à moitié, Dominic Lussier a accepté ce poste en développant une façon de faire qui allait lui faciliter la tâche. Par la suite, il a accepté un nouveau mandat, soit celui de relationniste de la Ligue. Ce nouvel engagement a empiété quelque peu sur son temps libre. Mais lorsqu’on aime ce que l’on fait, on trouve toujours du temps.

« Je vois ça comme un loisir que je peux faire à partir de la maison. Je suis donc présent pour ma famille même si, je l’avoue, ma tête est parfois ailleurs. J’ai la chance d’avoir une épouse et des enfants compréhensifs. J’essaie aussi de joindre l’utile à l’agréable en combinant mes sorties officielles avec une activité familiale. On découvre le Québec », commente le gentilhomme en riant.

La présidence

En août, Michel Dorais a mis un terme à son contrat de président et de préfet de discipline de la LHSAAAQ après une année à la tête de cette ligue.

C’est à ce moment que Dominic Lussier a repris les rênes à titrede président par intérim. Quelques semaines plus tard, il était officiellement nommé à ce poste par un vote unanime des gouverneurs.

Bien que sa nomination ait permis d’officialiser son poste à titre de président, les postes de préfet de discipline, responsable des arbitres (Jean-François Dorais), secrétaire-trésorier (Yvon Arel) et relationniste devaient être comblés rapidement. Un premier défi qu’il a su relever avec adresse.

« Je suis franchement heureux d’être entouré de personnel de qualité pour me seconder au sein de laLigue. Je crois que les hommes enplace continueront d’apporter de la crédibilité à notre ligue tout enla faisant connaître positivement. Je suis certain que toutes ces années à m’impliquer ont forgé l’hommeque je suis devenu et, au-delà de l’aspect financier, ma paye est de revoir des gens que j’ai croisés, enplus d’échanger une bonne poignée de mains et de bons souvenirs. C’est vraiment agréable », conclut-il.

image