22 décembre 2021
Développement durable
Distribution Upton modernise ses installations
Par: Alain Bérubé

Distribution Upton vient de procéder à une modernisation de ses installations, dans le respect du développement durable, pour un montant d’environ 800 000 $.

Malgré l’arrêt forcé des opérations de sa division propane, Distribution Upton regarde vers l’avant. L’entreprise a révisé plusieurs techniques de travail et procédé à une modernisation majeure de ses installations, en « sortant du cadre » et dans le respect du développement durable. Le coût de cette démarche est évaluée à environ 800 000 $.

Publicité
Activer le son

Ce n’est pas la première fois que Distribution Upton se remet en question. En 2017, cette porte d’entrée au transport ferroviaire inaugurait une station de transbordement alimentée par des panneaux solaires.

La vice-présidente Karine Lavallée soutient que la pandémie de COVID-19 a motivé l’entreprise à revoir sa manière de travailler.

« On a revu certaines habitudes ancrées depuis longtemps. L’entreprise souhaite faire plus avec ce qu’on a déjà, en améliorant ses techniques de travail et son service. Bref, nous avions comme but de faire plus avec moins d’efforts », explique-t-elle.

Mme Lavallée soutient que ces questions furent le point de départ de nouveaux projets emballants.

« Notre dernière réalisation, un bâtiment d’entreposage à plat pour produits dérivés des grains destinés à l’alimentation animale, est exactement dans cette lignée. Cet édifice en remplace un autre qui était construit au même endroit. L’ancien bâtiment avait atteint sa fin de vie utile. La conception du nouvel entrepôt fait suite à une série de réflexions : comment optimiser la superficie au sol, comment améliorer nos opérations et comment rendre le travail au quotidien plus agréable », commente la vice-présidente de Distribution Upton.

La première modification immédiatement visible fut le changement de position des portes d’entrée dans le bâtiment.

« En les mettant opposées à la rue Brasseur, nous tentons de diminuer les interactions avec le secteur résidentiel de cette rue et, par la même occasion, nous venons de centraliser les activités d’opération de notre machinerie. Des détails simples, mais qui constituent de gros investissements, ont été ajoutés, comme un escalier pour avoir accès au convoyeur du toit plutôt qu’avec des échelles, le tout dans le but de faciliter le travail au quotidien. Et avec les nouveaux silos d’expédition, faisant partie de la phase 1 démarrée en 2019, nous pouvons préparer les chargements, ce qui diminue les temps d’attente des camions, en plus de pouvoir prendre de l’avancement dans les moments tranquilles de la journée », mentionne Mme Lavallée.

L’automatisation des équipements est aussi au cœur du projet, permettant à l’entreprise de faire des gains immédiatement : réduction des erreurs, baisse de la consommation d’électricité par le séquençage et simplification des opérations, voià autant de bonnes nouvelles pour les employés.

« Lors de la démolition, nous avons récupéré ce qui pourrait être encore utile. Le convoyeur d’alimentation a été défait et réinstallé dans le nouveau plan et le fer a été envoyé au recyclage de métal. Certains morceaux de bois ont également été récupérés pour des projets ultérieurs. L’optique de conserver ce qui est utile et d’envoyer le moins de choses possible au site d’enfouissement est très important pour nous. Ce qui n’a plus de valeur à nos yeux peut être réutilisé pour d’autres », confie Mme Lavallée.

Propane

Karine Lavallée a souhaité revenir sur les nombreuses discussions entourant le transvasement de propane, alors que la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) ordonnait en mars l’arrêt de l’exploitation du centre de transvasement en plein cœur d’Upton pour des raisons de sécurité.

Un récent reportage diffusé à Enquête, à Radio-Canada, a fait écho à cette situation.

« Nous continuons de croire que le transvasement de propane est un atout pour la municipalité d’Upton. Nous souhaitons que le nouveau conseil municipal, le Groupe Suroît et la RBQ puissent trouver une entente satisfaisante pour l’ensemble des parties prenantes. L’utilisation du propane est une nécessité dans plusieurs secteurs d’activités et il est primordial de trouver la solution pour assurer l’approvisionnement en région par transport ferroviaire. Nous sommes une compagnie responsable et très ouverte aux discussions », conclut-elle.

image