24 février 2021
Imposition de mesures d’urgence
Distribution Upton doit cesser les opérations de sa division propane
Par: Alain Bérubé

La Régie du bâtiment du Québec a ordonné à Distribution Upton de cesser l’exploitation de son centre de transvasement de propane en plein cœur du village, pour des motifs de sécurité. L’entreprise est déçue de l’attitude de la Municipalité, qui selon elle aurait dû l’aider à trouver rapidement une alternative.

Une décision de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) force Distribution Upton à cesser dès la mi-mars l’exploitation de son centre de transvasement de propane en plein cœur du village, pour des motifs de sécurité.

Publicité
Activer le son

Dans un document rendu public le 9 février, la Municipalité d’Upton explique que l’entreprise, située sur la rue Principale, doit transvaser 40 wagons d’ici le 12 mars, à raison de deux par jour. Les activités habituelles de transvasement du propane devront donc être relocalisées.

« Les opérations de transvasement de propane se sont déroulées pendant plusieurs années. Vu la proximité de la population, la Régie du bâtiment du Québec a décidé de ne pas renouveler le permis de l’industrie et de hausser les mesures de sécurité pour le transvasement des derniers wagons », explique la Municipalité.

Ce document, disponible sur le site Web municipal, met en évidence les potentiels dangers du propane.

« Une fuite de ce gaz peut former un nuage qui, s’il s’allumait, pourrait provoquer une explosion très puissante avec des conséquences très graves dont des brûlures et des contusions. De plus, si un wagon-citerne ou une citerne routière était engouffré dans un incendie, il pourrait y avoir rupture de l’équipement avec une boule de feu très importante pouvant provoquer des brûlures graves », mentionne-t-on.

La Municipalité, qui a entériné son Plan municipal de sécurité civile en novembre 2019, a amélioré sa procédure d’évacuation rapide.

« Le transvasement de propane de wagons-citernes à citernes se déroule bien. Mais la population doit être aux aguets si un accident industriel survient. La sirène du Service de sécurité incendie sera activée et il faut alors se rendre sur le champ au Théâtre de la Dame de Cœur. Des messages seront envoyés par les systèmes de sécurité AlerteUpton et Québec en alerte. Si des élèves sont en classe, ils seront confinés à l’école, le temps que la Municipalité mette en place la procédure de transport d’évacuation sécuritaire », indique la directrice générale Cynthia Bossé.

Cette dernière rappelle que la Municipalité a comme mission d’assurer la sécurité de la population.

« Nous avions depuis quelques années, vu les différents incidents survenus au Canada et aux États-Unis, des inquiétudes face aux activités de la division propane de Distribution Upton en plein cœur du village. Le conseil municipal appuie la décision de la Régie du bâtiment du Québec. Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on doive mettre en place de telles mesures, mais c’est vraiment nécessaire dans l’intérêt général de la population », conclut Mme Bossé.

Déception chez Distribution Upton

L’entreprise Distribution Upton affirme que dans une lettre de la RBQ reçue le 3 février, on ordonnait l’arrêt d’utilisation de l’installation destinée à distribuer et transvaser du propane.

La Régie constate, dans l’étude des ingénieurs Jean-Paul Lacoursière et Paul-André Dastous, que des bâtiments résidentiels sont à proximité du lieu de transvasement de propane et que le service incendie de la municipalité ne pourrait pas intervenir efficacement en raison du débit insuffisant du réseau d’aqueduc en cas d’incident.

« Distribution Upton est titulaire du permis nécessaire de la RBQ pour ses activités. Distribution Upton applique de façon rigoureuse toutes les normes de sécurité à son secteur d’activité. L’entreprise collabore régulièrement avec la RBQ dans un souci de toujours améliorer la sécurité de ses installations », allègue la vice-présidente Karine Lavallée.

Cette dernière rappelle que l’entreprise a vu le jour en 2003 à Upton, vu l’emplacement de la voie ferrée, du potentiel dela municipalité par sa situation géographique et du développement possible.

« Aujourd’hui, 14 ans plus tard, la facilité de développement d’une entreprise à Upton n’est plus la même. La direction de la municipalité d’Upton est maintenant différente et ne prône pas le rayonnement de ses entreprises. En fait, j’aurais aimé voir la municipalité être pro-active et plus collaborative au projet de centre de transvasement de propane qui se situe en dehors du village, sur un lieu qui avait été désigné par le conseil municipal précédent et qui répondrait aux préoccupations de la Municipalité. J’aurais aimé que la municipalité investisse temps et argent pour favoriser le déplacement de nos opérations de propane vers ce futur site le plus rapidement possible, en trouvant des solutions pour mettre ce projet de l’avant et non pour faire un rapport arrêtant complètement les opérations. La Municipalité d’Upton a la chance de se démarquer et devrait saisir cette opportunité pour permettre le développement de projet novateur comme celui du centre de transvasement », soutient Mme Lavallée.

La vice-présidente de Distribution Upton ne croit pas que la stratégie adoptée par la Municipalité soit gagnante à long terme pour l’avenir de la région.

« Nous avons besoin du propane pour le séchage des grains, pour le chauffage, etc. Nous devons travailler pour investir à améliorer le transvasement et non arrêter les opérations sans plan de remplacement. Nous avons seulement à nous rappeler le manque d’approvisionnement de propane vu les grèves ferroviaires à l’automne 2019, qui a soulevé d’énormes inquiétudes dans toute la province. Je ne vous cacherai pas qu’en tant de pandémie, nous étions soulagés de voir que notre secteur d’activité était moins affecté que beaucoup d’autres secteurs. Malheureusement, à la suite de la tournure des événements actuels, notre situation financière changera brusquement après l’arrêt soudain des opérations de propane. Malheureusement, si la situation avec la RBQ et de la municipalité d’Upton ne change pas, nous devrons faire des coupures d’emploi. Nous espérons donc trouver une solution le plus rapidement possible », conclut-elle.

image