1 octobre 2020
À cause entre autres de la pandémie
Deux fois plus d’étudiants au Centre de formation des Maskoutains à Acton Vale
Par: Alain Bérubé

Simon Martin et Éric Boisvert, respectivement enseignant et conseiller d’orientation au Centre de formation des Maskoutains à Acton Vale.

La pandémie de COVID-19 a des effets parfois insoupçonnés. Le Centre de formation des Maskoutains (CFM) a ainsi vu son nombre d’étudiants doubler dans son établissement de la rue Bonin, à Acton Vale.

Publicité
Activer le son

« Nous accueillons habituellement une trentaine d’étudiants en début d’année. Mais depuis deux mois, on en a environ 60 », confirme Éric Boisvert, conseiller d’orientation.

Ce dernier parle d’un ensemble de facteurs afin d’expliquer cette hausse majeure d’inscriptions.

« C’est certain qu’avec la pandémie, plusieurs de ces étudiants ont réfléchi à leur avenir et ainsi décidé de faire un retour aux études. On fait également plusieurs efforts afin d’augmenter notre visibilité et ça porte fruit », déclare M. Boisvert.

Simon Martin, enseignant en mathématiques, sciences et informatique, est fier de constater que, malgré la pandémie, le CFM a pu desservir adéquatement sa clientèle. L’institution a opté pour une alternance entre la formation en classe et celle à distance.

« Nous avons dû faire une petite pause, mais les étudiants ont pu effectuer leurs examens au CFM à partir du 1er mai. Plusieurs mesures sont bien sûr en vigueur, dont la distanciation, le lavage des mains et le port du masque, afin d’assurer la sécurité de tout le monde. Et nos étudiants peuvent garder contact, par Internet, avec les enseignants au besoin », souligne-t-il.

Le CFM, qui s’adresse aux gens âgés de 16 ans et plus, permet entre autres aux étudiants d’améliorer leurs possibilités de trouver un emploi, d’être admissible à un programme de formation professionnelle ou collégiale, de reprendre confiance en soi et de développer leur autonomie.

Des cours de francisation sont également disponibles, avec actuellement huit étudiants à Acton Vale.

« De plus en plus, nous réussissons à combattre certains préjugés. Le CFM est vraiment très utile pour bien des gens et plusieurs d’entre eux nous remercient par la suite pour avoir changé leur vie positivement. La formation présecondaire et secondaire se fait sur une base individuelle, qui permet à chacun d’apprendre à son rythme. Et les horaires sont très flexibles. Au-delà des diplômes, notre but est que nos étudiants atteignent leurs objectifs », conclut M. Boisvert.

On peut s’inscrire en tout temps durant l’année. Information : 450 546-0389 ou www.cssh.qc.ca/centre-de-formation-des-maskoutains.

image