29 juillet 2020
Des projets plein la tête pour Nathalie Dupont
Par: La Pensée de Bagot

Dans son atelier, Nathalie Dupont travaille maintenant sur une série de créations sur papier, inspirée par la nature qu’elle redécouvre d’un autre œil depuis le début du confinement. (Photo Robert Gosselin)

Si la COVID-19 a mis sur la glace bien des projets au printemps dernier, la Wickhamoise Nathalie Dupont garde le sourire sachant que ce n’est qu’une question de temps avant que ceux-ci puissent se concrétiser. Elle s’attend d’ailleurs à une prochaine année particulièrement foisonnante.

Publicité
Activer le son

« Avec le confinement, beaucoup d’activités ont été tout simplement annulées : il n’y a eu aucun symposium dans les derniers mois et plusieurs activités ont été reportées, mais ça ne m’a pas empêchée de créer », confirme-t-elle. Au contraire, le confinement a intensifié son impulsion créatrice dans les derniers mois et une opportunité de « résidence artistique virtuelle » s’est présentée à elle. Elle attend maintenant la réponse du Conseil des arts du Canada pour savoir si le projet peut se concrétiser. « Dans cette résidence artistique, je veux mettre de l’avant les haïkus, la photographie Miksang et mes œuvres sur papier », prévoit-elle au sujet des formes d’art qui la font particulièrement vibrer ces derniers temps.

Ajoutons à cela une exposition en attente avec la Guilde des artistes de la région de Drummondville et une autre à venir à la Galerie mp tresart de Durham-Sud. « Et j’ai d’autres projets qui sont sur la table de travail… Il faut juste attendre pour que ça se concrétise! », lance Nathalie Dupont, sûre que beaucoup de choses vont débloquer en 2021.

Publication à venir

Un autre beau projet devrait voir le jour dans la prochaine année : la publication d’un livre qui présente la collaboration avec l’artiste peintre et poète française Marie Frédérique Renaud Rabiller, de La-Roche-sur-Yon. « La publication va s’appeler Nouée de perles et de cailloux et contiendra 25 poèmes et 10 peintures de chaque artiste. Je me suis inspirée de sa poésie pour peindre mes œuvres et vice-versa », précise Nathalie Dupont. Celle-ci attend que les voyages soient plus faciles entre la France et le Québec pour que les deux lancements du futur livre puissent avoir lieu.

Et à court terme, un autre projet verra le jour pour Nathalie Dupont, qui fait partie d’un collectif d’artistes professionnels qui participe à une exposition du 4 au 30 août sur le thème de l’accessibilité en collaboration avec l’Association des personnes handicapées de Drummond. L’exposition sera présentée à la galerie Axart, située au 219, rue Heriot, à Drummondville.

image