6 juin 2019
Pour les personnes handicapées de la MRC d'Acton
Des interventions encore plus efficaces pour les pompiers
Par: Alain Bérubé

De gauche à droite : Joël Perron (Service de sécurité incendie, Ville d’Acton Vale), Carine Wittig (Omnibus région d’Acton), Jacynthe Daigle (Comité accessibilité d’Acton), Sammy Bélanger (prévention des incendies - MRC d’Acton) et Chantal Lavallée (Omnibus région d’Acton).

Lors d’un incendie, chaque minute compte. Afin d’améliorer les interventions auprès des gens vivant avec un handicap, les services d’incendie de la MRC d’Acton et le Comité accessibilité d’Acton ont mis en place une démarche visant à recueillir et à partager les informations pertinentes.

Le comité – qui provient de la Table de concertation des organismes offrant des services aux personnes handicapées de la région de Saint-Hyacinthe et Acton – a travaillé de concert avec les services d’incendie afin d’élaborer un formulaire qui permet de compiler diverses données. Une fiche d’intervention spécialisée, spécifique à chaque personne, sera également disponible.

« Les pompiers pourront, dès leur arrivée, diriger une équipe dans la bonne direction, afin de porter assistance adéquatement à la personne, que ce soit au travail ou à domicile », mentionne Joël Perron, directeur du service de sécurité incendie et préventionniste à la Ville d’Acton Vale.

Ce processus encore plus efficace, ajoute M. Perron, facilitera également la tâche des ambulanciers et des policiers. Les renseignements demeureront confidentiels.

« Un formulaire de consentement sera envoyé à tous les usagers du transport adapté d’Omnibus région d’Acton, ce qui favorisera la transmission des données. De plus, pour les nouveaux arrivants, des formulaires seront disponibles dans les bureaux municipaux de la MRC et sur leur site Web », indique Sammy Bélanger, technicien en prévention des incendies pour la MRC d’Acton.

Omnibus région d’Acton évalue qu’environ 300 membres de ce service de transport adapté profiteront de ces améliorations.

« En cas d’urgence, ça peut faire la différence et même sauver des vies », résume Carine Wittig, directrice générale de l’organisme.

La MRC d’Acton fait valoir qu’une telle mesure en vaut réellement la peine, plus d’un Québécois sur dix ayant une incapacité significative le rendant susceptible de rencontrer des obstacles dans la réalisation de ses activités.

image