26 octobre 2022
Ligue de baseball majeur du Québec
Des honneurs bien mérités pour quelques Castors
Par: Annie Gagnon

Honneur fort bien mérité pour Déric Lamontagne qui a été nommé frappeur recru par excellence de la LBMQ. Photo Nathalie Miclette

Honneur fort bien mérité pour Déric Lamontagne qui a été nommé frappeur recru par excellence de la LBMQ. Photo Nathalie Miclette

Samedi, la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ) a clôturé sa saison 2022 en tenant son gala annuel. Quelques membres des Castors d’Acton Vale ont été mis à l’avant-plan lors de cette soirée, dont Déric Lamontagne, Marcos Encarnacion et Léonardo Ochoa.

Publicité
Activer le son

Cette année, l’organisation de cette soirée festive avait confiée aux Cardinaux de Saint-Jérôme qui ont brillamment relevé le défi, en offrant une réception de grande qualité.

Le premier membre de l’organisation valoise à être en lice a été le directeur général Jean-François Dorais. Très actif au cours de la dernière année, l’ancien #37 a fait des choix judicieux pour améliorer le sort de son équipe. Son travail a permis aux partisans des Castors d’assister à du bon baseball tout au long de la saison, mais ce ne fut pas suffisant pour qu’il remporte le titre. C’est plutôt Renaud Catellier, des Jets de Montréal, qui s’est vu remettre le titre de directeur général de l’année.

« Je suis tout à fait en accord avec le choix de la Ligue et des autres gouverneurs. Renaud (Catellier) a fait de l’excellent travail pour améliorer son équipe. Il mérite pleinement cet honneur », a affirmé Jean-François Dorais.

Lanceur de l’année

Les Castors se sont aussi démarqués au monticule alors que Marcos Encarnacion a remporté le titre de « Lanceur de l’année ». L’artilleur droitier, originaire de la République dominicaine, a brillé dans l’uniforme des Castors avec une fiche de 8 victoires et 1 défaite.

En 55 manches lancées, Marcos a retiré 69 joueurs sur des prises et accordé 26 buts sur balles. Il a bouclé sa première saison dans la LBMQ avec une moyenne de points mérités de 2.67.

Même s’ils n’ont pas été retenus parmi les finalistes, d’autres joueurs des Castors se sont illustrés au monticule. Davis Gauthier a obtenu une fiche de 4 victoires et une défaite, avec une moyenne de points mérités de 1.00, tandis que son coéquipier Bryan Corona a présenté une fiche de 3 victoires et une défaite, avec une moyenne de 2.14.

Au chapitre des retraits au bâton, Encarnacion a pris le 2e rang avec 69 retraits, tandis que Bryan Corona a conclu la saison régulière en 3e position avec 66 retraits sur des prises. Finalement, le vétéran Steve Green a dominé au chapitre des sauvetages en sauvant la mise des porte-couleurs valois à 5 reprises.

Équipe d’étoiles 2022

Deux joueurs des Castors se sont taillé une place sur l’équipe d’étoiles 2022 de la LBMQ. Nommés grâce à leurs performances offensives par position, Déric Lamontagne a remporté la palme à titre de 3e but, tandis que son coéquipier Léonardo Ochoa s’est illustré à l’arrêt-court.

Douglas Toro a été sélectionné parmi les meilleurs frappeurs désignés, mais il a été devancé par Raphaël John Leblanc, des Cascades de Shawinigan.

Frappeur recrue

Joueur de premier plan avec les Castors, le talentueux Déric Lamontagne s’est rapidement adapté à la LBMQ. Le jeune frappeur a porté l’uniforme des Castors pendant 25 parties, cumulant 77 apparitions au bâton. Il a frappé sept doubles et trois circuits, produisant 21 points et croisant le marbre à 25 reprises. Il a ainsi maintenu une moyenne de .480 qui lui a permis de ravir le titre de frappeur recrue par excellence.

« J’étais vraiment content quand JF (Dorais) m’a appris la nouvelle. Je partage cet honneur avec l’organisation des Castors et mes coéquipiers qui m’ont chaudement accueilli dans l’équipe dès ma première saison. Je connais ces gars-là depuis que je suis petit et c’était comme de retrouver de vieux amis. Chaque jour, sur le terrain, je me sentais à ma place puisque les Castors sont une famille pour moi. Quand je pense aux Castors, je pense à l’ambiance incroyable du Stade Léo-Asselin, à la voix de Dominic Lussier, notre annonceur maison et à l’odeur des hot-dogs de la cantine tenue par Marie-Ève Dorais. Ce sont tous de bons souvenirs de mon enfance. De revivre tous ces souvenirs en étant sur le terrain dans l’uniforme des Castors, c’était vraiment une expérience incroyable. Je suis très reconnaissant envers l’organisation », a mentionné Lamontagne.

Lynn University

En août, à peine la saison régulière avec les Castors terminée, Déric a pris la direction de Boca Raton, en Floride, pour joindre les rangs de la Lynn University, dans la NCAA – Division II. Et, jusqu’à ce jour, tout se passe bien pour l’athlète.

« En ce moment, ça va super bien. Je suis vraiment heureux à Boca Raton. Je joue au baseball 7 jours sur 7. La température est parfaite et j’ai rencontré plein de gens qui m’apprennent beaucoup de chose sur le terrain. C’est ce que j’aime le plus. Tous les jours, j’apprends et je deviens un meilleur joueur », conclut-il.

image