18 avril 2019
Sauvetage en milieu isolé
Des équipements améliorés pour la MRC d’Acton
Par: Alain Bérubé

La MRC d’Acton compte désormais sur des équipements améliorés - appartenant au Servie d’incendie d’Acton Vale - lors d’opération de sauvetage en milieu isolé. De gauche à droite : Sammy Bélanger (préventionniste à la MRC), Jean-Marie Laplante (préfet de la MRC et maire de Roxton Falls), Joël Perron (directeur du service d’incendie), Bernard Bédard (conseiller au Canton de Roxton), Boniface Dalle-Vedove (maire de Béthanie), Guy Lapointe (maire d’Upton) et Éric Charbonneau (maire d’Acton Vale).

Les motoneigistes, cyclistes et travailleurs forestiers de la MRC d’Acton bénéficient désormais, en cas d’urgence, d’une aide encore plus efficace.

Le Service des incendies d’Acton Vale a acquis des équipements spécialisés grâce au programme d’aide financière pour le Sauvetage d’urgence en milieu isolé (SUMI).

Parmi ces équipements, mentionnons l’achat d’un VTT 6X6 à chenilles, de marque Bombardier Outlander MAX 1000, transporté par une remorque de 16 pieds.

« C’est un projet conjoint avec la MRC d’Acton, qui a élaboré le protocole local d’intervention d’urgence. Les coûts reliés au maintien du service de sauvetage sera partagé avec les autres municipalités, grâce à une entente conclue récemment. Les interventions seront facturées à la pièce. La subvention de plus de 90 000 $ a permis également de former nos pompiers sur l’utilisation des équipements et les techniques de sauvetage hors route », mentionne Joël Perron, directeur du Service des incendies d’Acton Vale et préventionniste.

Sammy Bélanger, préventionniste à la MRC d’Acton – qui a préparé la demande de subvention -, est ravi de compter sur de tels équipements.

« Ce sont des équipements de qualité, qui nous permettront de faciliter les sauvetages dans les milieux isolés. Les paramédics pourront ainsi aller au secours des victimes de manière sécuritaire », soutient-il.

M. Perron souligne qu’en moyenne, deux ou trois interventions par année ont lieu dans des secteurs isolés.
« Mais comme nous comptons maintenant sur des équipements plus adéquats, la demande sera sûrement plus forte.

Tant mieux si on peut sauver des vies supplémentaires », conclut-il.

Des affiches seront par ailleurs installées près d’endroits où le danger de s’y aventurer est plus grand.

image