27 mai 2020
Un texte de notre cahier agricole
Des entreprises audacieuses et innovatrices
Par: Alain Bérubé

Sophie Trouillet-Ducharme, des Fleurs de ferme.

Pour faire sa marque dans les domaines agricole et agroalimentaire, il faut de plus en plus d’audace et d’originalité. Nous vous présentons trois entreprises de la MRC d’Acton qui, en sortant des sentiers battus, connaissent une belle progression.

Publicité
Activer le son

Les Argousiers Sainte-Christine

Depuis 2009, l’entreprise Les Argousiers Sainte-Christine travaille ardemment afin de faire connaître ce « super fruit » aux multiples vertus.

« L’argousier est encore méconnu au Québec. Pourtant, ce fruit permet de produire entre autres des boissons santé, des tisanes, des cosmétiques, des gelées, des teintures, des confitures et des produits pharmaceutiques. Et en plus, cette excellente source de vitamine C a des propriétés antioxydantes », affirme la copropriétaire Paule Ratté.

L’entreprise est sur une bonne lancée, avec l’acquisition d’un séchoir et l’ouverture d’une boutique pour cet été afin de lancer une gamme de thés ainsi que de plantes culinaires et médicinales.

« La crise du coronavirus n’a heureusement pas trop ralenti nos projets. Nous continuons de développer des produits. Notre thé Hang Over, fait à base de feuilles d’argousier et de racines de pissenlit, a déjà suscité de bonnes réactions lors des Marchés de Noël », mentionne Mme Ratté.

Avec en plus l’autocueillette de fruits d’argousiers de cultivars russes, de plantes culinaires et de fleurs comestibles dès la mi-août sur rendez-vous, le site ne manquera pas d’activités au cours des prochains mois.

« Notre mission, soit faire connaître l’argousier, est plus que jamais une priorité et c’est très bien parti », conclut Paule Ratté.

Ferme A.V.

Lors de la remise des bourses d’innovation agricole, tenue en mars par la MRC d’Acton, la Ferme A.V., d’Acton Vale, faisait partie des finalistes en catégorie « produits de niche ».

Il faut dire que le jeune producteur a de qui tenir, étant le fils de Mario Vincent et de Jacinthe Guilbert (« Agricultrice de l’année au Québec » en 2018), propriétaires de la Ferme Vinbert, également située à Acton Vale.

« Nous avons pu développer la production de bovins Wagyu, qui donne une viande exceptionnelle au goût, avec une texture fort appréciée. C’est d’ailleurs très populaire auprès de plusieurs grands chefs cuisiniers », indique Alexandre Vincent, qui a lancé son entreprise en 2017.

Depuis sa fondation, la Ferme A.V. met l’emphase sur le développement des meilleurs animaux sur le plan génétique en combinant des méthodes d’élevages modernes prônant le bien-être des animaux.

« J’ai beaucoup appris sur l’élevage bovin au fil des ans, notamment lors d’un stage en Alberta. Le boeuf Wagyu est l’une des multiples facettes de l’entreprise et sa popularité augmente à un rythme grandement au-delà de mes attentes », mentionne M. Vincent.

Le bouche à oreille et les médias sociaux ont permis à la Ferme A.V. de bâtir une clientèle fidèle.

« Avec la pandémie actuelle, les services en ligne et la diversification de notre offre favorisent un contact direct avec notre clientèle, ce qui influence positivement nos ventes », confie Alexandre Vincent.

Fleurs de ferme

Lors de la remise des bourses d’innovation agricole de la MRC d’Acton, l’entreprise Les Fleurs de ferme, de Sainte-Christine, a remporté le grand prix de 5000 $ dans la catégorie « Production traditionnelle ».

Sophie Trouillet-Ducharme est très fière de constater le succès grandissant de son entreprise connue entre autres pour ses fleurs coupées biologiques pour bouquets.

« Cette bourse de 5000 $ nous permettra d’augmenter nos activités durant toute l’année. On travaille vraiment très fort afin de faire notre place », déclare-t-elle.

Cette ferme florale écoresponsable mise sur une culture biointensive sans pesticides.

« Sur notre petite ferme familiale, qui accueille une bâtisse ancestrale, on cultive une grande variété de fleurs locales. C’est une alternative aux fleurs importées et nous souhaitons ainsi ajouter de la beauté tout en respectant l’environnement », soutient Mme Trouillet-Ducharme, qui opère l’entreprise avec son conjoint François Ducharme.

Même si la pandémie a forcé l’annulation de plusieurs mariages pour les prochains mois, l’optimisme est au rendez-vous.

« Nous comptons sur de nombreux clients fidèles et on a plein de projets en tête, dont l’ouverture de notre boutique en ligne. Les fleurs poussent quand même et on garde le sourire! », allègue Sophie Trouillet-Ducharme.

Paule Ratté, des Argousiers de Sainte-Christine.

Alexandre Vincent, de la Ferme A.V.

image