8 novembre 2018
Projet Cubik
Des élèves de l’Odyssée réfléchissent sur la consommation d’électricité
Par: Alain Bérubé

Emily Garand et Dominic Fontaine, qui posent ici avec l’enseignante Marie-Josée Proulx, participent avec enthousiasme au projet Cubik de l’école de l’Odyssée, à Valcourt.

Les Québécois sont les seconds plus grands consommateurs d’électricité au monde. C’est à partir de cette constatation que l’école de l’Odyssée de Valcourt a lancé le projet Cubik auprès des élèves de 3e secondaire.

En tout, 50 élèves ont pu participer à une activité de conscientisation aux mesures d’économies de l’énergie à la maison. Ils peuvent ainsi accumuler des points Cubik, permettant ainsi d’évaluer l’efficacité de leurs efforts.

« Dans le cadre du projet Carboneutre, ces jeunes peuvent ainsi partager ces connaissances avec leurs proches. Notre objectif zéro carbone est toujours présent et est en bonne voie d’être atteint. Mais l’important, c’est que nos élèves acquièrent des habitudes qui font du bien à l’environnement », mentionne l’enseignant Nicolas Busque.

Quelques élèves ont d’ailleurs animé, jeudi midi, des kiosques lors d’un salon de l’environnement. Des thèmes tels l’achat local et le transport en commun ont ainsi été abordés.

« Il y a vraiment un bel éveil auprès de nos jeunes. Le projet Carboneutre a permis de planter plus de 5000 arbres afin de compenser la production de gaz à effet de serre à l’école. Avec en plus des initiatives tels le jardin et la pépinière, notre établissement montre l’exemple », allègue l’enseignante Marie-Josée Proulx.

Deux participants au salon de l’environnement, Dominic Fontaine et Emily Garand, ont présenté des alternatives à la viande rouge, dont la production demande une bonne quantité d’énergie électrique.

« Avec des dégustations et des recettes, on espère proposer des nouvelles solutions. C’est vraiment enrichissant comme projet », note Dominic.

image