20 septembre 2019
Bilan de saison
Des changements à prévoir pour les Castors
Par: Annie Gagnon

L’entraîneur-chef Martin Bérubé espère améliorer l’équipe lors du prochain repêchage de la LBMQ. (photo Nathalie Miclette - LBMQ)

La saison des Castors d’Acton Vale a été ponctuée de hauts et de bas. Après un départ fulgurant en mai, les représentants valois ont connu des moments difficiles avant de retrouver le chemin de la victoire à la fin de la saison régulière.

Plusieurs facteurs ont influencé la dernière saison des Castors au sein de la Ligue de baseball majeur du Québec. La formation, impeccable lors de ses cinq premières sorties, s’est effondrée par la suite, flirtant plus souvent qu’autrement avec la défaite.

« Le manque de personnel nous a fait très mal lors de notre séquence de défaites. Il a fallu jongler avec des joueurs qui n’étaient pas utilisés à leur position habituelle et un personnel de lanceurs réduit. De plus, les buts sur balles nous ont tués tout au long de la saison. Nous avons donné plusieurs passes gratuites aux premiers frappeurs de chaque manche, ainsi qu’aux frappeurs du bas de l’alignement. Mais le plus gros manque vient du fait qu’il a fallu combler la perte de 60 manches de qualité en raison de la retraite de certains de nos lanceurs en 2018. Il ne faut pas chercher plus loin, le bobo est là », indique l’entraîneur-chef Martin Bérubé.

En août, les amateurs ont pu assister au rebondissement de leur équipe. La formation valoise a joué du baseball inspiré pour remporter six des sept matchs prévus à son horaire. Une belle façon de mettre la table pour les séries éliminatoires.

« Ce changement est explicable par le retour de Fernando Fernandez à 100 %, ainsi que la présence régulière de notre alignement. On a retrouvé le goût de jouer et de gagner », soutient Martin Bérubé.

Mentions spéciales

Pour gagner des matchs, une équipe doit être soudée et travailler ensemble. C’est sans aucun doute la marque de commerce des Castors d’Acton Vale. L’entraîneur-chef a tout de même souligné le travail de quelques joueurs qui ont été le cœur de l’équipe au cours de la dernière saison.

« Léonardo Ochoa et Emmanuel Forcier ont accompli de l’excellent boulot. Léo a été un pilier pour notre équipe en étant constant tout au long de la saison et des séries. Sur le monticule, on ne peut passer sous silence les performances de Fernando Fernandez, mais la plus grosse surprise est David O’Neill. On dirait qu’il n’a jamais arrêté de lancer. Il a été très constant en plus d’être un grand leader pour l’équipe », souligne l’entraîneur Bérubé.

Saison 2020

L’an prochain, les Castors célébreront leur 15e anniversaire. Assurément, les partisans de l’équipe rempliront de nouveau les gradins du Stade Léo-Asselin pour encourager et soutenir leur équipe. Cependant, des changements sont probablement à prévoir sur le terrain et peut-être au niveau des entraîneurs.

« C’est certain qu’on ne peut être satisfaits de la saison qu’on a eue. Le prochain repêchage sera un des meilleurs des dix dernières années. Il y a plusieurs endroits où nous pouvons nous améliorer mais comme je le répète depuis l’hiver passé, ça se passe sur le monticule. Une équipe est aussi bonne que ses lanceurs. Pour ce qui est de mon poste d’entraîneur, je suis en période de réflexion », affirme Bérubé.

Remerciements

Pour conclure, l’entraîneur Martin Bérubé s’est fait le porte-parole de l’équipe pour remercier tous les gens qui gravitent autour de l’équipe.

« Nous avons la chance de jouer pour une des meilleures organisations de la ligue. Nous sommes choyés par des commanditaires qui sont là, d’année en année, ainsi que nos précieux bénévoles qui font tourner la machine. On doit aussi remercier nos femmes et nos familles, car c’est beaucoup de sacrifices que de nous permettre d’évoluer dans une ligue comme la nôtre. Finalement, un gros merci à nos partisans qui sont de loin les meilleurs de la ligue. Ils font souvent la différence dans les matchs qu’on dispute à domicile », conclut-il.

image