27 juin 2018
Début de la seconde saison
Des améliorations qui portent fruit au Marché public de Valcourt
Par: Alain Bérubé
Le Marché public de Valcourt vient de démarrer sa seconde saison, tous les mercredis jusqu’au 12 septembre, au parc Camille-Rouillard.

Le Marché public de Valcourt vient de démarrer sa seconde saison, tous les mercredis jusqu’au 12 septembre, au parc Camille-Rouillard.

Les clients étaient nombreux – et les producteurs très souriants – lors du départ de la seconde saison du Marché public de Valcourt, le 20 juin au parc Camille-Rouillard.

Jusqu’au 12 septembre, le Marché public sera sur place chaque mercredi, de 16 h à 18 h 30.

« Le nouvel horaire, qui permet de terminer une demi-heure plus tard que l’an dernier, est fort apprécié des gens qui travaillent jusqu’à 17 h 30. De plus, il n’y aura pas de pause durant l’été, contrairement à notre première édition. C’est un beau défi que nous nous lançons, mais j’ai confiance que les gens de la région prendront l’habitude d’aller au Marché public de semaine en semaine », mentionne Josée Bélanger, coordonnatrice de Valcourt 2030, qui a lancé le projet en collaboration avec la Chambre de commerce et industrie de la région de Valcourt.

La diversité sera encore au coeur des priorités au Marché public de Valcourt.

« On aura environ 15 producteurs chaque mercredi et il y aura une rotation parmi ceux-ci. Plusieurs nouveautés sont à surveiller et il y aura des tirages hebdomadaires. Ça s’annonce très bien pour la seconde saison », déclare Mme Bélanger.

Le président du Marché public de Valcourt, Jean-François Landry – un apiculteur du Canton de Melbourne – , partage l’enthousiasme de Valcourt 2030.

« Les nombreux visiteurs déjà présents pour cette seconde saison sont la preuve que nous répondons à une grande demande. Peu à peu, le Marché public fera son chemin », dit-il.

Également vice-présidente du Marché public de Valcourt – qui est devenu récemment un organisme à but non lucratif – , Marianne Côté, des Jardins Les Pétioles de Valcourt, revient avec bonheur pour une seconde saison.

« L’ambiance est géniale et on voit que, pour plusieurs clients, c’est déjà une habitude de passer faire leur tour chaque mercredi », mentionne-t-elle.

Daniel Morel, un producteur de boeuf Angus de Roxton Falls, en est à sa première expérience.

« En plus de rejoindre une nouvelle clientèle, j’aime bien l’approche préconisée à Valcourt. C’est important de mettre en valeur les producteurs locaux, qui misent sur la qualité », allègue-t-il.

image