8 juin 2022
LBMQ
Déric Lamontagne sur les traces de son père
Par: Annie Gagnon

Premier choix du repêchage 2021 des Castors, Déric Lamontagne a endossé l’uniforme de la formation valoise pour une première fois au cours de la dernière semaine. (Photo Nathalie Miclette)

Les Castors d’Acton Vale ont vu grandir Déric Lamontagne. Fils de Denis, important pilier du retour de la formation senior en sol valois, c’est sans grande surprise qu’il a été appelé par les Castors en première ronde lors de la séance de sélection 2021 de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Publicité
Activer le son

Le nom « Lamontagne » a une résonance gagnante au sein des Castors d’Acton Vale. Denis a prouvé à maintes reprises qu’il avait le sigle de l’équipe tatoué sur le cœur.

Sa fougue et son désir de gagner lui ont valu d’être apprécié par les amateurs de baseball qui ont fait de lui un Valois d’adoption.

C’est maintenant le tour de Déric d’endosser l’uniforme de la formation valoise. Reconnu pour son excellent coup de bâton au sein de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ), le joueur d’avant-champ a maintenu une moyenne au bâton de .372 au cours de ses quatre années avec les Ducs de Longueuil.

Éligible au repêchage en juillet 2020, Déric a poursuivi sa carrière au Texas avec les Bulldogs du Collège Clarendon et les Cardinals de l’Université Lamar avant de se rapporter aux Castors.

« C’est vraiment incroyable d’être dans l’uniforme des Castors pour la première fois. Je sentais que j’étais enfin revenu à l’endroit où j’ai grandi depuis que mon père a pris en main l’organisation valoise. Pour ce qui est de mon avenir avec les Cards, je demeure dans l’incertitude. Cependant, j’ai toujours de l’intérêt à jouer au baseball de l’autre côté de la frontière. Et, même si je n’ai pas d’objectifs précis, mon désir est de jouer aux meilleurs niveaux de baseball possible, et ce, aussi longtemps que je le pourrai », mentionne le jeune homme de 22 ans.

Dimanche, le paternel était heureux de voir son fils endosser l’uniforme d’une équipe qui lui a procuré de belles et grandes émotions au cours des dernières années.

« Je suis fier de voir Déric dans un uniforme de baseball, peu importe l’endroit où il joue. Il ne l’a pas eu facile aux États-Unis, au cours des derniers mois, et je crois que le fait de jouer à Acton est parfait pour lui en ce moment », soutient Denis Lamontagne.

image