20 novembre 2019
Pénurie de main-d'oeuvre
De plus en plus de travailleurs immigrants dans la région de Valcourt
Par: Alain Bérubé

L’atelier d’usinage Set 47, de Valcourt, compte de plus en plus sur les Philippines dans son recrutement d’employés. (photo gracieuseté Set 47)

La région de Valcourt, comme un peu partout au Québec, continue de subir les impacts de la pénurie de main-d’œuvre. Les entreprises intensifient donc leurs efforts afin de recruter des employés immigrants, le tout avec succès.

Verbom, un fabricant valcourtois de pièces automobiles, a fait figure de pionnier en embauchant des Philippins en 2016 pour son usine de transformation de métal en feuille située à Sherbrooke.

« Nous comptons actuellement, au sein de notre personnel, sur 17 Philippins et deux Mexicains. Deux Français joindront sous peu notre équipe et neuf autres arriveront en 2020. Jusqu’à maintenant, l’intégration se déroule vraiment très bien et ils souhaitent tous s’établir pour de bon au Québec avec leurs familles », assure le directeur général Éric Chênevert.

Ce dernier mentionne, que dans son recrutement d’employés, notamment pour les postes d’outilleurs et d’opérateurs-programmeurs CNC, les candidats québécois sont très rares.

« Ce sont pourtant des emplois bien rémunérés, avec de très bonnes conditions de travail. Nous continuons nos efforts de promotion à Sherbrooke afin de solidifier notre relève », mentionne M. Chênevert.

Philippe Morin, président et directeur général de Set 47, un atelier d’usinage situé à Valcourt, soutient également que l’embauche de travailleurs immigrants a été une excellente décision.

« Nos trois premiers employés provenant des Philippines ont été engagés en 2017. Trois autres Philippins se sont joints à l’équipe par la suite. Ils ont une attitude positive au travail et adorent la région. On leur offre d’ailleurs des salaires compétitifs. Et chez Outillage Lemay, à Bonsecours, l’expérience est également très enrichissante », indique-t-il.

Rouka Idrissa Abdoulaye, agente de développement en immigration à la MRC du Val-Saint-François, allègue que la région de Valcourt est ouverte et accueillante pour ces gens provenant de l’extérieur du pays.

« Les dirigeants d’entreprises et la communauté en général se sont mobilisés afin que les nouveaux employés se sentent chez eux. De notre côté, nous consacrons beaucoup d’efforts à mettre la région en valeur, comme lors des séjours exploratoires de Place aux Jeunes. Valcourt 2030 accomplit également un excellent travail dans ce dossier. La recherche de logements n’est pas toujours évidente, mais quelques propriétaires sont prêts à louer une chambre ou un sous-sol afin de les héberger », déclare-t-elle.

 

Plusieurs entreprises de la région de Valcourt, dont Verbom, accueillent à bras ouverts des employés immigrants afin de faire face à la pénurie de main-d’oeuvre. (photo gracieuseté Verbom)

image