24 juin 2020
Restructuration de ses activités
D.P.S. Transport mise sur la famille et l’économie locale
Par: Alain Bérubé

L’entreprise valoise consacre maintenant davantage d’énergie à ses activités de concassage en région. (photo gracieuseté D.P.S. Transport)

Fondée à Saint-Théodore-d’Acton en 1985, D.P.S. Transport a toujours eu comme valeurs l’innovation et la qualité. L’entreprise maintenant basée à Acton Vale a amorcé une restructuration de ses activités, en plus de faire une grande place à la famille.

Publicité
Activer le son

« Nous nous sommes fait connaître principalement pour nos travaux d’excavation, en plus d’avoir développé le volet déneigement et de mettre sur pied un centre de récupération de matières résiduelles. Mais le concassage en région prend de plus en plus de place, ce qui a permis à l’entreprise d’avoir un nouvel élan », affirme le président Dany Larivière.

D.P.S. Transport a décroché jadis des contrats majeurs en concassage dans le Grand Nord canadien, ce qui lui a donné une belle visibilité.

« La concurrence est toutefois très forte et la perte de quelques contrats nous a forcés à recentrer nos efforts. On souhaite davantage travailler avec les municipalités et les entreprises de la région. En plus d’avoir ouvert Carrières St-Valérien, nous avons une très bonne collaboration avec Carrière d’Acton Vale », mentionne M. Larivière.

Le président de D.P.S. Transport – qui occupe les mêmes fonctions pour le manufacturier de barbecues fumeurs Hamrforge – mise d’ailleurs sur sa famille afin de gravir les échelons. Son fils Victor (Carrières St-Valérien) et sa fille Rose (Hamrforge) occupent des postes de direction. La conjointe de Dany Larivière, Chantal Marois, travaille également à ses côtés.

« Je suis privilégié d’être aussi bien entouré. En travaillant tous ensemble dans la même direction, j’ai espoir que D.P.S. Transport atteindra de nouveaux sommets. Le succès de Harmforge, une compagnie en pleine expansion et de Carrières St-Valérien consolident l’avenir de D.P.S. Transport », dit-il.

D.P.S. Transport a par ailleurs décroché récemment un contrat majeur, en fournissant la terre végétale pour la finition des talus du nouveau pont Champlain de Montréal.

« C’est un contrat d’environ 500 000 $. Cette terre provient de notre ancien centre de récupération. Il y aura donc une touche valoise aux abords du pont Champlain, ce qui est pour nous une belle fierté. Le meilleur est à venir », conclut Dany Larivière.

 

D.P.S. Transport mise à la fois davantage sur l’économie locale et la famille. Dany Larivière (3e sur la photo) est entouré ici de ses enfants Victor et Rose, ainsi que de sa conjointe Chantal Marois.

image