3 juin 2020
Crise du coronavirus: Valcourt limite les dégâts
Par: Alain Bérubé

La crise du coronavirus a provoqué de nombreux bouleversements dans le monde municipal. La Ville de Valcourt assure avoir pu limiter les dégâts grâce à plusieurs mesures et ajustements.

Publicité
Activer le son

« Comme nous n’avons pas de service de transport en commun ou de police municipale, comme dans les grandes villes, nous ne subissions pas de baisse de revenus de ce côté. Le gros manque à gagner, en ce moment, est le fait que nous avons dû reporter les échéances des taxes municipales. Lorsque le budget a été planifié, il n’était pas prévu que le deuxième versement soit en juin seulement », explique Jacinthe Charron, adjointe à la direction et responsable des communications à la Ville de Valcourt.

Mme Charron mentionne que plusieurs dépenses ont été déplacées, ajoutant que les finances sont sous contrôle.

« Bien entendu, nous avons dû faire quelques dépenses imprévues, notamment des plexiglass aux réceptions de l’hôtel de Ville et de l’aréna, ainsi que du désinfectant et des masques. Mais nous avons su restreindre au minimum ces dépenses, tout en assurant la sécurité de tous », déclare-t-elle.

La Ville de Valcourt ira de l’avant, dans le respect de son échéancier, avec ses projets importants comme par exemple la réfection de la rue de la Montagne et la vidange des boues de fosses à son usine de traitement des eaux usées.

« Non seulement ce sont des projets nécessaires, mais c’est une manière de favoriser une saine relance de l’économie », indique Mme Charron.

Cette dernière avoue que l’ouverture du camp de jour représente un défi majeur.

« Il faudra se procurer tout un attirail de protection qui n’était pas prévu comme des masques, du gel désinfectant pour les mains, des visières, etc. Également, le ratio enfants/animateurs ayant diminué presque de moitié dans certains groupes d’âge, le coût de revient des animateurs a doublé. Comme nous ne souhaitons pas prendre les parents à la gorge, nous avons augmenté un peu le coût d’inscription, mais nous ne pouvons pas leur refiler l’entièreté des coûts supplémentaires. Il faudra donc prendre de l’argent dans d’autres postes budgétaires pour pallier aux dépenses imprévues. Puisque plusieurs événements dédiés aux familles devront être annulés, dont la Fête Champêtre, les économies réalisées viendront combler les inconvénients causés par la COVID-19 », conclut Mme Charron.

 

Jacinthe Charron

 

image