5 mai 2020
Travailleuse sociale à Drummondville
COVID-19 : une jeune Valoise perd la vie
Par: Alain Bérubé

Laurence Ménard, une jeune travailleuse sociale d’Acton Vale (qui pose ici avec son fils), a perdu la vie à cause de la COVID-19.

La COVID-19 a fait une jeune victime à Acton Vale. Âgée de 33 ans, Laurence Ménard était technicienne en travail social au CLSC Drummond.

Publicité
Activer le son

Un test a confirmé qu’elle était atteinte de la COVID-19.

Ses parents, Pierre Ménard et Denise St-Arneault, sont évidemment encore sous le choc.

« Laurence a commencé à avoir des symptômes vendredi. Durant le week-end, elle était de plus en plus fatiguée, en plus d’avoir des problèmes de respiration. Les médecins de l’hôpital Victoria de Montréal ont fait leur possible pour la sauver, mais c’était trop tard », commente avec émotion Mme St-Arneault.

La mère de Laurence soutient que la jeune femme avait une grande force de caractère. Elle était rayonnante et fonceuse. Quand elle croyait avoir raison, elle défendait jusqu’à la fin ses idées.

« Dans son métier, c’était un grand avantage », se rappelle-t-elle.

Pierre Ménard espère que la population prendra la maladie de coronavirus encore plus au sérieux.

« Ça s’est passé si vite et c’est une épreuve très difficile pour nous tous. Heureusement, on pourra s’occuper du garçon de Laurence en compagnie de notre autre fille, Virginie. Il recevra plein d’amour, tout comme Laurence le faisait », dit-il.

Commentaires élogieux

L’employeur de Laurence Ménard, le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, a tenu à lui rendre hommage.

« Nous sommes tous touchés par ce départ subit. Il s’agissait d’une personne qui s’investissait avec cœur dans son travail, autant auprès de ses collègues que de la clientèle. Une personne très appréciée », a déclaré Kellie Forand, agente d’information au Service des communications.

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), a également de bons mots pour la jeune mère de famille.

« Amie dévouée, Laurence était appréciée par ses collègues. Elle avait un coeur immense et s’impliquait depuis des années pour améliorer les conditions de travail de ses pairs, aider les autres et être sur le terrain », mentionne le communiqué de presse de l’APTS.

Les témoignages sur les médias sociaux ont été très nombreux depuis son décès survenu dans la nuit de dimanche à lundi.

« J’ai eu la chance de partager la scène avec cette personne, il y a quelques années, dans des comédies musicales. Une femme généreuse, positive, drôle et j’en passe! Elle laissera un grand vide dans nos vies… Repose en paix ma belle et veille sur ton petit garçon de là-haut. La vie est si fragile », a mentionné sur Facebook une de ses amies, Marilyne Talbot.

image