12 août 2020
Au Canton de Valcourt
Construction de deux grandes porcheries: la population consultée
Par: Alain Bérubé

Un projet de construction de deux grandes porcheries, situé sur la route 222 au Canton de Valcourt, a fait l’objet d’une consultation écrite par la MRC du Val-Saint-François. (photo banque d’images Pixabay)

La MRC du Val-Saint-François a terminé hier une consultation écrite sur la construction de deux porcheries d’engraissement sur la route 222, au Canton de Valcourt, près de Maricourt.

Publicité
Activer le son

Ce projet d’élevage porcin, qui accueillera 3996 porcs, inclut également la construction d’un nouveau réservoir circulaire en béton armé pour l’entreposage du lisier liquide.

La Ferme Éraboeuf a obtenu un certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement.

« Le projet, déjà très avancé, répond à la réglementation municipale. La MRC tenait à bien informer la population, en prenant connaissance des préoccupations et commentaires. Les citoyens pouvaient suggérer des moyens d’atténuer les inconvénients reliés à la construction de ces porcheries », explique Catherine Carvajal-Séguin, agente aux communications et relations publiques à la MRC du Val-Saint-François.

En vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, une municipalité peut assujettir la délivrance du permis de construction ou du certificat d’autorisation à au moins une des conditions suivantes, à la suite de la réception de commentaires de la part des citoyens.

Les cinq mesures d’atténuation permises sont le recouvrement de la fosse de lisier, l’incorporation du lisier au sol en moins de 24 heures, des distances séparatrices par rapport au voisinage, un écran brise-odeurs et un équipement économiseur d’eau.

Le rapport devra être adopté par le conseil de la MRC avant d’être acheminé à la Municipalité du Canton de Valcourt, qui pourrait donner son accord en septembre.

« Il y a quelques inquiétudes au niveau des odeurs ainsi que pour la quantité d’eau potable qui sera requise pour fournir les porcheries. Mais j’ai confiance qu’on trouvera des solutions », mentionne le maire Patrice Desmarais.

La consultation a été menée par écrit car la pandémie a empêcher d’organiser des rencontres publiques.

Pour en savoir davantage sur le projet: www.val-saint-francois.qc.ca/services/amenagement-et-urbanisme/consultation-publique-projet-porcin.

image