22 septembre 2021
Campagne de collecte de fonds
Centraide Richelieu-Yamaska souhaite faire une grande différence
Par: Alain Bérubé

Centraide Richelieu-Yamaska a lancé le 14 septembre, à Acton Vale, sa campagne 2021 pour les MRC d’Acton et des Maskoutains. De gauche à droite : Guillaume Bédard, vice-président de campagne, Benoit Chartier, président de la campagne 2021, Yves Brouillette, président du conseil d’administration, Lysanne Collard, directrice générale du Centre de bénévolat d’Acton Vale, Michel Dorais, vice-président de campagne, et Caroline Lippé, directrice générale.

Pour une seconde année consécutive, Centraide Richelieu-Yamaska a lancé sa campagne de collecte de financement dans six MRC de son territoire, dont un événement conjoint pour les MRC d’Acton et des Maskoutains. C’est à Acton Vale, dans le stationnement du Centre de bénévolat, que l’organisme a lancé un appel à la solidarité, le tout dans le respect des normes sanitaires.

Publicité
Activer le son

Le thème retenu pour 2021 est « Face aux enjeux locaux, ne soyons #JamaisIndifférents ».

« Depuis mon arrivée chez Centraide, j’ai pu constater l’importance de nos organismes qui font une belle différence dans leur communauté. Ce thème a pour but de reconnaître leur travail ainsi que celui de notre cabinet, de nos bénévoles et de nos donateurs », soutient la directrice générale Caroline Lippé.

Pour une troisième année, Benoit Chartier, président-éditeur de DBC Communications – dont fait partie LA PENSÉE -, préside le cabinet de campagne.

« Je suis encore très excité d’occuper cette fonction. La première année, j’étais un peu nerveux et, l’an dernier, la pandémie ne nous a pas toujours rendu la vie facile. Mais pour cette troisième campagne, il y aura moins d’imprévus et nous partons sur de bonnes bases. Et je suis certain que ce sera encore une fois un grand succès », a-t-il déclaré.

Centraide Richelieu-Yamaska n’a pas fixé officiellement d’objectif pour la campagne actuelle. L’an dernier, un montant record de 2 168 600 $ avait été recueilli à travers les sept MRC desservies par l’organisme. En tout, 60 organismes ont pu recevoir une aide financière.

« On a su se revirer sur un dix cennes, malgré la pandémie, pour ainsi atteindre un résultat exceptionnel. J’ai bon espoir qu’on dépassera encore le cap des deux millions de dollars. On sent à travers la région un vent de générosité. Et notre équipe est formée de gens très motivés », soutient M. Chartier.

Lysanne Collard, directrice générale du Centre de bénévolat d’Acton Vale, témoigne de l’importance de Centraide.

« Les demandes d’aide alimentaire sont en forte hausse et on travaille fort afin de répondre aux besoins. Le coup de main donné par Centraide est donc très apprécié », dit-elle.

« Centraide est vraiment un partenaire majeur. On peut ainsi offrir plusieurs services, ce qui nous aide à créer un filet social », renchérit Anouk H. Champigny, responsable des cuisines collectives au Centre de bénévolat d’Acton Vale.

Yves Brouillette, président du conseil d’administration de Centraide Richelieu-Yamaska, insiste sur la pertinence d’appuyer la campagne de financement.

« Il faut briser le cycle de la pauvreté. Nous avons comme mission de favoriser l’amélioration des conditions de vie des gens les plus vulnérables. Votre générosité nous permet de changer des vies », déclare-t-il.

Le directeur de LA PENSÉE, Michel Dorais, fait partie des cinq vice-présidents de la campagne, les autres étant Guillaume Bédard, André Harbec, Marcel Rainville et Johanne Marceau.

 

Pour faire un don : www.centraidery.org/don-general.

image