13 janvier 2021
Soccer universitaire en pause
Cassandra Provost prête à bondir sur le terrain
Par: Annie Gagnon

Cassandra Provost s’est bien adaptée à son nouveau rythme de vie à l’Université d’Ottawa.

Travailleuse acharnée et sportive accomplie, Cassandra Provosts’est présentée aux Gee-Gees d’Ottawa avec la ferme intentionde faire une différence sur le terrain, au sein de sa nouvelle équipe. Malheureusement, la pandémie a modifié les plans de la jeune athlète qui, tout en poursuivant ses études universitaires, cumule les entraînements sur le terrain.

Publicité
Activer le son

Forte du bagage acquis lors de ses saisons avec les Cavaliers du Collège Champlain du RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec) et le CS Monteuil de la PLSQ (Première ligue de soccer du Québec), Cassandra s’est rapidement adaptée au calibre du soccer universitaire.

« Même si nous n’avons pas disputé de matchs, je peux tout de mêmevoir le calibre qu’on retrouve au niveau universitaire via nos séances d’entraînement. Selon moi, c’est sensiblement le même niveau qu’au semi-pro. Je n’ai donc pas eu trop de difficulté à m’adapter », mentionnela jeune femme.

Cependant, le rythme des études entremêlées avec le soccer demande une adaptation importante aux athlètes qui joignent les rangs universitaires.

« Une semaine, c’est beaucoup de travail et de gestion de temps. Nous avons des entraînementssur le terrain tous les jours, en plus de deux à trois sessions en gym. Avec les cours, les devoirs et les examens, ça fait beaucoup de choses. Mais, je m’attendais à ça et j’étais prête. J’aime beaucoup ce que je fais en ce moment. Les entraînements, ça fait changement de toujours étudier », exprime l’étudiante en comptabilité.

Saison annulée

En juin, l’Association des sports universitaires de l’Ontario (OUA) a annulé la saison des sports automnaux tels le soccer et le football, en espérant que la situation pandémique se redresse et permetteune reprise des sports hivernaux.
En octobre, l’OUA a de nouveau tranché en annulant toutes les saisons et championnats des sports hivernaux, et ce, pour le reste de l’année académique 2020-21.

Cependant, l’association ontarienne n’écarte pas la possibilité que des matchs hors-concours puissent être disputés tout comme des compétitions non-sanctionnées, avec l’accord de la santé publique de l’Ontario.

« Nous ne savons pas ce qui va se passer à plus long terme. La décision finale appartient au gouvernementet nous sommes dans l’attente.Par contre, nous pourrons probablement disputer quelques matchs hors-concours avec d’autres universités de l’Ontario. Tout le monde a bien hâte à ce moment », conclut Cassandra.

image