19 décembre 2018
15 ans en tant qu'entreprise indépendante
BRP mise sur l’audace et la polyvalence
Par: Alain Bérubé

Après 15 ans en tant qu’entreprise indépendante de Bombardier inc., BRP poursuit son expansion à travers le monde et voit l’avenir avec optimisme. (photo courtoisie BRP)

Le mois de décembre est l’occasion pour BRP de célébrer sa décision de voler de ses propres ailes, il y a 15 ans, après avoir été une division de Bombardier inc. Celui qui occupe le poste de président-directeur général depuis les débuts de cette « nouvelle vie », José Boisjoli, se réjouit du chemin parcouru par BRP et a une très grande confiance en l’avenir.

En 2003, Bombardier a vendu sa division des produits récréatifs alors que le domaine de l’aéronautique vivait une crise majeure. Bain Capital, la famille Bombardier et la Caisse de dépôt et placement du Québec ont alors acquis BRP.

« On comptait à l’époque un personnel d’environ 3000 personnes dans nos installations à Valcourt, dont les deux tiers dans nos usines. En 2018, c’est à peu près le nombre d’employés, mais avec davantage de gens affectés à l’administration, en plus d’avoir plus d’ingénieurs qu’auparavant. Valcourt est plus que jamais un noyau très fort pour notre entreprise », soutient M. Boisjoli.

Ce dernier avoue que l’inquiétude était forte au sein du personnel lorsque la vente de BRP a été conclue.

« Nous avons rapidement rassuré nos employés lors d’une rencontre à l’aréna de Valcourt, en leur mentionnant que c’était une bonne nouvelle pour BRP. Et depuis qu’on œuvre en tant que compagnie indépendante, la progression est effectivement fort soutenue. Nos efforts sont reconnus à travers la planète, avec des marques emblématiques très appréciées et une diversification importante de nos activités », affirme M. Boisjoli.

Avec plus de 10 500 employés à travers le monde et avec des produits disponibles dans 127 pays et 4500 concessionnaires, M. Boisjoli affirme être très fier du développement de l’entreprise. Le succès de produits tels les véhicules côte-à-côte, les VTT et les Can-Am Spyder – qui s’ajoutaient aux motoneiges et aux motomarines – ont propulsé BRP vers de nouveaux sommets. Le chiffres d’affaires de BRP était l’an dernier de 4,5 milliards $, contre 2,5 milliards $ il y a 15 ans.

« Avec maintenant six gammes de produits, BRP est en très bonne posture. Nos résultats financiers sont d’ailleurs excellents. Mais on continue à travailler très fort, car rien n’est jamais acquis avec la concurrence actuelle. Je suis en tout cas heureux de constater qu’après 15 ans, BRP continue d’innover et de surprendre agréablement », conclut José Boisjoli.

image