31 janvier 2018
Élections provinciales de 2018
André Lamontagne souhaite obtenir un second mandat dans Johnson
Par: Alain Bérubé

André Lamontagne

Élu comme député de Johnson en 2014, André Lamontagne a grandement apprécié sa première expérience en politique provinciale. Il sollicitera donc un second mandat comme candidat pour la Coalition Avenir Québec au scrutin du 1er octobre.

« J’ai évidemment mûri ma réflexion, surtout avec le décès de ma conjointe Kristine, et j’ai bien sûr consulté mes deux filles avant de confirmer mon retour. Je suis heureux d’offrir de nouveau mes services aux citoyens de Johnson, afin de les représenter du mieux que je pourrai à l’Assemblée nationale », affirme-t-il.

M. Lamontagne souligne le grand dynamisme de la circonscription de Johnson. Il évoque, parmi les bons coups de son premier mandat, l’ajout important de médecins à la Coopérative de santé de solidarité de la MRC d’Acton.

« Dans la région d’Acton et les environs, j’ai rencontré de nombreux agriculteurs, des gens travaillants et très débrouillards qui sont entrepreneurs dans l’âme. Et de manière générale, j’ai collaboré avec plaisir avec des gens impliqués, qui ont pour mission d’améliorer le bien-être de leurs concitoyens en plus de faire progresser la communauté. Par ailleurs, je suis toujours impressionné par le succès d’activités telles le gala de la Chambre de commerce de la région d’Acton », mentionne-t-il.

André Lamontagne a bien sûr bon espoir que son parti, avec François Legault à sa tête, prendra le pouvoir lors des prochaines élections provinciales. Il soutient que le Québec peut et doit faire encore mieux, évoquant par exemple la hausse du taux de diplomatie chez les jeunes, l’allègement du fardeau fiscal, l’amélioration de l’accès aux soins de santé et la protection de la langue française.

« La CAQ, qui compte sur une équipe de députés de grande qualité, a su démontrer qu’elle a la vision et le talent nécessaires pour incarner un réel changement, en insufflant au Québec une nouvelle énergie positive. La fierté et la prospérité sont au cœur de nos valeurs. L’élection du 1er octobre sera un rendez-vous historique », conclut-il.

image