3 août 2022
Alisson St-Onge en route vers les Jeux du Canada
Par: Sarah Villemaire

Ce sera la première participation aux Jeux du Canada pour Alisson St-Onge. Photo gracieuseté

Sa détermination et son agilité sur le terrain auront permis à l’athlète uptonaise Alisson St-Onge d’obtenir sa place au sein de l’équipe du Québec de rugby féminin. Tout comme douze autres de ses coéquipières, elle tentera de remporter les grands honneurs aux Jeux du Canada qui se tiendront du 6 au 21 août à Niagara en Ontario.

Publicité
Activer le son

Les jeux sont faits pour la jeune équipe du rugby qui participera ce samedi à la cérémonie d’ouverture de la 28e édition de ce rendez-vous sportif. Après plusieurs séances de qualifications et d’entraînement, dix joueuses ainsi que trois réservistes ont été retenues afin de représenter la province dans cette discipline. Mentionnons que cinq jeunes athlètes de la Montérégie représenteront la région lors de ces Jeux, dont Camille Arvin-Bérod, Erica Osei, Megan Allard, Roselyne Houde et Alisson St-Onge.Bien que déterminée à faire partie de l’équipe, Alisson a tout de même été surprise de la décision finale.

« Je me suis inscrite aux séances d’entraînement pour le plaisir. Comme le calibre était très élevé, je ne voulais pas trop me faire d’attentes. Les joueuses sont toutes exceptionnelles et je crois que le facteur chance entre en ligne de compte. Je ne m’attendais pas à recevoir l’appel m’annonçant que je fais partie officiellement de l’équipe, mais j’étais somme toute très contente », affirme humblement l’athlète de 18 ans.

Dans les derniers préparatifs, l’Uptonaise se sent prête à relever ce nouveau défi aux côtés de ses coéquipières. Elle croit d’ailleurs en leurs chances de se démarquer des autres équipes lors de ce tournoi. « On a tellement travaillé fort depuis longtemps que je pense qu’on peut se rendre loin. On est prêtes à faire face à tous les scénarios et à affronter les équipes   ayant d’excellentes réputations telles que l’Ontario et la Colombie-Britannique », explique-t-elle.

À compter du 8 août, l’équipe du Québec fera son entrée sur le terrain de rugby de l’Université Brock en affrontant les joueuses de Terre-Neuve-et-Labrador. Suivra plus tard en soirée l’affrontement avec l’équipe de la Colombie-Britannique.

Pour l’amour du rugby

Ancienne patineuse artistique, Alisson St-Onge a délaissé ses patins au profit des souliers de rugby il y a quelques années. Intriguée par ce sport après avoir visionné quelques parties lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, Alisson St-Onge a tenté sa chance en participant à une pratique de l’équipe de rugby des Patriotes de l’école secondaire Saint-Joseph à Saint-Hyacinthe. « Lorsque j’ai constaté que je courais plus vite que la plupart des filles de l’équipe, ce sentiment de confiance m’a motivée à exercer ce sport. J’ai d’ailleurs eu de bons entraîneurs et de bonnes coéquipières qui m’ont aidée à évoluer », mentionne la joueuse.

À ce jour, l’athlète joue au sein de deux équipes, soit avec les Vulkins du Cégep de Victoriaville pour une seconde saison ainsi qu’avec le Montreal Irish durant la saison estivale. L’étudiante en sciences de la nature au Cégep de Victoriaville n’écarte pas l’idée de poursuivre sa passion auprès d’une équipe universitaire. Son rêve : faire partie de l’équipe du Rouge et Or de l’Université Laval d’ici les prochaines années.

image