11 août 2021
Centre canin TEG
Alain Giguère et Lyne Montpetit passent le flambeau
Par: Alain Bérubé

Alain Giguère et Lyne Montpetit cèdent le flambeau du Centre canin TEG d‘Acton Vale. Ils posent ici en compagnie de Maddie Jr. et Teressa, deux chiens de race Akita.

Afin de se concentrer davantage sur leur élevage de chiens, Alain Giguère et Lyne Montpetit quittent l’aventure du Centre canin TEG, qu’ils ont acquis en 2010. Le couple avait quitté Sainte-Anne-des-Plaines pour relever ce nouveau défi.

Publicité
Activer le son

« C’est un coup de cœur qui nous a guidés à Acton Vale et on n’a jamais regretté notre décision. On déménagera d’ici quelques jours à Nicolet, une région que nous aurons du plaisir à découvrir. Mais je garderai un très beau souvenir de notre passage à Acton Vale, où je me suis impliqué avec joie en tant que président de la Chambre de commerce de la région d’Acton. La directrice Joanne Joannette a su rapidement me convaincre de m’engager dans cet organisme, qui va très bien et qui joue un rôle majeur auprès des commerces et des entreprises », allègue-t-il.

Le Centre canin TEG sera dorénavant géré par un jeune couple de Sainte-Adèle, Jean-François Parent et Karine Morin, ainsi que Mark Radzichowsky et Gilda Morin, les parents de Mme Morin. Cette famille élève des chiens de race caniche et des Bulldogs.

« Notre belle entreprise, qui est maintenant reconnue à travers le Québec, sera entre de très bonnes mains. J’ai confiance en eux! », confie M. Giguère.

Des éleveurs hors pair

Depuis 2016, le couple vit pleinement une grande passion pour l’élevage de chiens Akita Américain, une race originaire du Japon. Grâce à quelques voyages en Angleterre et à une bonne dose de persévérance, ils ont su mettre en valeur et préserver la pureté de la race Akita.

Il y a cinq ans, M. Giguère a ramené d’Angleterre deux chiots femelles, Ginger et Tiffany, qui ont brillé lors de plusieurs compétitions canines.

L’apparence physique générale, les mouvements, la structure et le tempérament du chien font partie des critères considérés par les juges, qui tiennent compte du standard officiel de chaque race.

« Nous sommes vraiment ravis d’avoir pu faire rayonner la race Akita, à la fois noble et magnifique. Le Club Canin Canadien a d’ailleurs décerné le titre de Grand champion canadien à Ginger et à Tiffany », mentionne M. Giguère.

Et en 2017, ce dernier est allé chercher un mâle âgé de 3 ans, Justice, en Angleterre pour leur élevage.

La pandémie a toutefois mis sur la glace les compétitions canines, ajoute-t-il.

« Heureusement, ça a repris en Ontario et aux États-Unis. Et ça recommence bientôt au Québec. J’avoue qu’on s’est bien ennuyés, car c’est l’occasion de rencontrer d’autres gens tout aussi passionnés de chiens », dit-il.

Ginger et Tiffany ont terminé leur carrière de compétition, tout comme le mâle Justice, étant donc actifs pour l’accouplement. Mais la relève se prépare, avec Maddie Jr, une nouvelle venue de l’Angleterre pendant la pandémie et Teressa, une fille de Justice.

« Nous consacrerons encore plus de temps à faire connaître un peu partout notre élevage First Klas Akitas, qui selon moi, est le meilleur au Canada », conclut Alain Giguère.

image