15 janvier 2020
Fusion avec une compagnie américaine
AirBoss prêt à développer de nouveaux marchés
Par: Alain Bérubé

Yvan Ambeault, vice-président et directeur des opérations ainsi que Benoit Champagne, directeur des ressources humaines, posent ici avec un couvre-bottes Malo, un des produits les plus renommés de l’entreprise valoise AirBoss.

Grâce à une fusion avec la compagnie américaine Critical Solutions International (CSI), l’entreprise valoise AirBoss est prête à conquérir de nouveaux marchés sur la scène internationale.

Publicité
Activer le son

Ce regroupement, officialisé le 1er janvier, forme une entité nommée « AirBoss Défense Group » (ADG). Le processus a été amorcé en mai 2019.

« Notre objectif est d’entretenir et d’accroître les affaires d’ADG, tout en maintenant les identités clairement définies d’AirBoss Défense et de CSI. À la conclusion de cette transaction, ADG est maintenant positionné de façon à croître avec sa clientèle existante, tout en développant les nouveaux marchés », explique Patrick Callahan, CEOde la nouvelle entité ADG.

Yvan Ambeault, vice-président et directeur des opérations chez AirBoss, soutient que l’entreprise bénéficiera grandement de cette association.

« Les forces d’AirBoss, soit l’ingénierie et la fabrication d’articles militaires, seront mises en commun avec l’expertise en marketing et en distribution de CSI. Quant au fonctionnement de notre entreprise, aucun changement n’est à prévoir. Les conditions de travail avantageuses seront maintenues. Les ressources manufacturières demeureront dans nos établissements d’Acton Vale », souligne-t-il.

M. Ambeault mentionne qu’AirBoss est en pleine ascension, avec actuellement 345 employés.

« C’est 120 de plus qu’il y a un an et demi. Les salaires et les avantages sociaux sont très compétitifs, ce qui permet de garder nos employés heureux. On a aussi embauché des travailleurs provenant d’Afrique afin de combler certains postes. Plusieurs sont chez AirBoss depuis longtemps, parfois même depuis plus de 40 ans », indique-t-il.

Yvan Ambeault ajoute qu’avec entre autres la construction d’une nouvelle bâtisse destinée aux presses à injection, la production roule à plein régime et en tout temps durant l’année.

« L’année 2019 fut excellente pour AirBoss. Nous avons doublé nos ventes en défense par rapport à 2018 et, depuis quatre ans, nous sommes en bonne progression. Des investissements de 4,5 millions $ sont d’ailleurs prévus pour 2020 », dit-il.

AirBoss développe de nouveaux produits, dont des masques à gaz LBM déjà acquis par les armées australienne et canadienne. Les couvre-bottes et gants pour militaires demeurent des têtes d’affiche pour l’entreprise valoise, fondée en 1928.

« Et on attend des nouvelles des États-Unis, mais j’ai confiance que ça se passera bien. Le gouvernement américain actuel a d’ailleurs augmenté ses commandes auprès de notre entreprise. L’avenir d’AirBoss est vraiment prometteur », conclut M. Ambeault.

image