27 janvier 2021
Décès de Bruno Guilbert
Acton Vale perd un grand amoureux de l’histoire
Par: Alain Bérubé

Bruno Guilbert

Bien connu pour sa profonde implication au sein de la Société d’histoire de la région d’Acton, Bruno Guilbert a rendu l’âme, le 15 janvier, à l’âge de 79 ans.

Publicité
Activer le son

Né à Acton Vale, le fils de Roland Guilbert et de Léa Loignon – ancienne journaliste à LA PENSÉE – a fait carrière dans le domaine bancaire, ayant notamment œuvré à la succursale valoise de la Banque Canadienne Nationale. Il donnait alors de son temps au sein du mouvement scout.

En plus d’avoir été un membre actif de l’Association des familles Loignon, M. Guilbert a assuré la présidence de la Société d’histoire de la région d’Acton de juin 2008 à novembre 2019.

Au cours de son mandat, plusieurs réalisations ont été accomplies par cet organisme. Mentionnons entre autres la production de deux albums dans le cadre du 150e anniversaire de la Ville d’Acton Vale et de la paroisse Saint-André-d’Acton, l’inventaire des archives en 2015, la célébration du 40e anniversaire de la Société d’histoire en 2017 ainsi que la collaboration avec la Collection St-Amour et l’inventaire photographique du cimetière de la paroisse Saint-André.

« Même si Bruno avait quitté Acton Vale depuis fort longtemps, il a toujours gardé un lien étroit avec sa ville natale et les vieux copains qu’il avait côtoyés dans son enfance. Il rendait fréquemment visite, en compagnie de sa conjointe Murielle Collette, à sa cousine Francine Loignon et venait chaque année assister à des parties de baseball des Castors d’Acton Vale », mentionne Michel Boulay, secrétaire de la Société d’histoire de la région d’Acton.

Lors du départ de M. Guilbert de la présidence de la Société d’histoire, la nouvelle présidente Marie-Aube Laniel lui avait rendu un bel hommage.« M. Guilbert aime rassembler et motiver les gens, en reconnaissantles talents et les forces de chaque personne. Il a toujours plein de bonnes idées, ce qui a contribué grandement à tous nos projets », avait-elle alors déclaré dans LA PENSÉE.

image