13 octobre 2021
Accident de travail mortel pour un Racinois : la CNESST fait des recommandations
Par: Alain Bérubé

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) vient de dévoiler les conclusions de son enquête sur la mort d’un Racinois âgé de 26 ans, Vincent Dumas, décédé sur un chantier d’Hydro-Québec, à Saint-Polycarpe, le 28 avril.

Publicité
Activer le son

M. Dumas était alors arpenteur pour EGL Construction inc. Il a été écrasé par une pelle mécanique, lors d’une manœuvre de recul dans la zone de remblai de ce chantier.

L’arpenteur s’est retrouvé dans l’angle mort de l’opérateur. Ce dernier a ensuite constaté que M. Dumas reposait au sol sous la chenille droite de la pelle.

L’enquête de la CNESST révèle que la procédure d’accès à la zone des travaux de remblai, en présence de la pelle mécanique, était incomplète car les travailleurs pouvaient effectivement se retrouver dans l’angle mort de l’opérateur à son insu.

Les travaux ont été autorisés de nouveau à cet endroit le 10 mai.

La CNEEST souligne que pour éviter un tel accident, il faut notamment :
– Délimiter des zones de circulation réservées aux piétons et utiliser une signalisation adéquate;
– Restreindre les manœuvres de recul, notamment en modifiant la configuration des lieux ou en balisant des zones à cet effet où toute présence piétonne est interdite;
– Établir une communication efficace entre tous les travailleurs;
– Informer adéquatement les travailleurs des risques liés au travail qui leur est confié, en plus de leur assurer la formation et la supervision appropriées.

M. Dumas a travaillé dans plusieurs chantiers majeurs. La FTQ a affirmé que « nul ne devrait se rendre au travail et craindre de ne pas en revenir ».

image