12 décembre 2018
Centre sportif d'Acton Vale
50 ans de tradition et de fierté
Par: Alain Bérubé

La Ville d’Acton Vale a reçu un certificat de reconnaissance de la Chambre des communes, signé par Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot, afin de souligner le 50e anniversaire du Centre sportif. On voit ici la conseillère municipale Annie Gagnon, Danielle Favreau, adjointe de circonscription pour Mme Sansoucy, et le maire Éric Charbonneau.

C’est en toute simplicité que la Ville d’Acton Vale, en plus d’inaugurer son Panthéon des sports, soulignait dimanche après-midi le 50e anniversaire de son Centre sportif. Plusieurs anecdotes et souvenirs de tous genres étaient au rendez-vous.

Lieu de rassemblement par excellence à Acton Vale, le Centre sportif – dont le cœur est bien évidemment l’aréna – accueille depuis ses débuts de nombreuses activités sportives, dont le Tournoi midget, le hockey senior ainsi que le Tournoi atome, pee-wee et bantam.

De plus, le club de patinage artistique les Étincelles, le club de gymnastique les Élans et la Chambre de commerce de la région d’Acton (pour son Gala Distinction) bénéficient notamment des infrastructures en place.

« Notre aréna a très bien vieilli. Grâce à sa cure de rajeunissement réalisée il y a huit ans, c’est plus que jamais une fierté pour notre municipalité », a déclaré la conseillère municipale Annie Gagnon.

Lors de l’inauguration du Centre sportif, le 24 août 1968, René Faubert œuvrait en tant que gérant. Celui qui a conservé ce poste durant 30 ans était évidemment fort ému lors de la cérémonie de dimanche, d’autant plus qu’il a été également intronisé au Panthéon des sports.

« Le bonheur était là, comme le dit la chanson. Je me suis rappelé de nombreux souvenirs et ça faisait chaud au cœur. J’aime rappeler que durant 23 ans, j’ai donné des cours de patinage à près de 800 enfants. C’est pour moi une réalisation dont je suis également très fier », affirme M. Faubert.

Ce dernier indique que le Centre sportif a d’ailleurs été bien accueilli dès le départ.

« La construction du Centre sportif a nécessité un investissement de 330 000 $ et la population a voté positivement, en référendum, pour le règlement d’emprunt. On a par ailleurs eu la chance d’obtenir une subvention de 240 000 $ grâce aux efforts de notre député Daniel Johnson. La population a rapidement adopté l’aréna et l’action ne manquait pas! », se remémore-t-il.

Le maire Éric Charbonneau a souligné l’importance de ce fleuron de la vie municipale.

« C’est l’édifice le plus fréquenté à Acton Vale et ça va au-delà des événements sportifs. Notre Centre sportif est visité régulièrement par des gens de toute la région. Je tiens d’ailleurs à remercier les gens qui se sont impliqués afin d’en faire un endroit aussi accueillant et sympathique », dit-il.

Le député de Johnson, André Lamontagne, a rappelé par voie de communiqué que le Centre sportif – qui compte huit employés et plus de 200 bénévoles – est au cœur du plan directeur dont s’est dotée la municipalité afin de rendre les loisirs accessibles à toute la population.

« L’infrastructure s’est développée autour de l’aréna. Elle s’est agrandie et a été rénovée, pour constituer aujourd’hui un joyau pour la communauté valoise. En plus d’accueillir la pratique sportive civile et scolaire, c’est devenu un lieu de rassemblement pour la vie culturelle et l’animation communautaire », mentionne-t-il.

La Société d’histoire de la région d’Acton vient de lancer un numéro spécial de son bulletin Les Six Cantons sur le Centre sportif.

image